ALL4PACK Paris 2018

ALL4PACK Paris 2018 dans les starting-blocks

Le salon international de l’emballage et de l’intralogistique, ALL4PACK Paris, se tiendra à Paris Nord Villepinte, du 26 au 29 novembre prochains. Anciennement baptisé Emballage et Manutention, cet événement biennal majeur est l’occasion de découvrir toutes les nouveautés en Emballage, Processing, Manutention et Print.

Des solutions de packaging idéales, quel que soit le secteur d’activité. La précédente édition 2016 avait séduit près de 1 500 exposants et 88 000 professionnels de l’emballage et de l’intralogistique, issus de 100 pays différents.

Pour cette nouvelle édition ALL4PACK Paris, de nombreux exposants ont déjà répondu présents. Une édition qui promet d’être extrêmement riche en innovations.

De nombreux exposants ont déjà répondu présents pour cette nouvelle édition

En vue de l’édition 2018 de ALL4PACK Paris, de nombreux exposants, en particulier dans le secteur du print, ont déjà confirmé leur présence. En effet, le salon international déclare déjà un taux de réservation d’exposants de plus de 90%.

ALL4PACK concerne différents secteurs, tels que l’Emballage alimentaire, emballage industriel, emballage luxe, emballage pharmaceutique, emballage boisson et emballage cosmétique.

Une présence accrue du secteur Print

Le secteur print, qui inclut les équipements d’impression packaging, les étiquettes, la 3D, les machines d’impression, le post impression, la finition et la gestion des flux est particulièrement bien représenté. Christophe Delahaye, chef de marché de Comexposium assure que cette année :

“la tendance est très bonne, et notamment sur le print. Si l’on compare à la précédente édition, nous sommes à près de 20 % de progression en termes de surfaces réservée par les acteurs de l'impression”.

Parmi ces acteurs présents, nous retrouvons des acteurs majeurs en arts graphiques : MGI, Xeikon, HP, Epson, Domino ou encore Pitney Bowes.

Des offres destinées à l’impression des emballages et étiquettes

Si l’on constate une forte présence des acteurs du print, cette hausse peut facilement s’expliquer, toujours selon Christophe Delahaye. L’édition à venir est en effet fortement marquée par les évolutions dans le secteur du print. Les représentants des arts graphiques se positionnent sur des vecteurs de croissance différents, tels que le packaging et les étiquettes. En parallèle, le numérique fournit de nouvelles solutions d’impression pour ces secteurs, avec par exemple l’impression personnalisée.

Des temps d’échanges pour les professionnels

ALL4PACK Paris 2018 propose différents temps forts. Le Business Meeting, le Top Buyers Club, ALL4APACK StartUp Lab ainsi que différents événements dédiés aux partenaires.
Tant de moments d’échanges entre professionnels, porteurs de projets et décideurs, qui font la richesse et la pérennité de l’événement.

Retour sur l’édition 2016

La dernière édition du ALL4PACK Paris s’est déroulée en novembre 2016. Lors de cette édition, le salon avait déjà confirmé son rôle de plateforme d’innovations et d’échanges. Cette édition avait enregistré une certaine progression du visitorat, avec de nombreux décisionnaires, porteurs de projets et investisseurs. La filière française avait notamment été saluée pour sa capacité d’innovation.
Cette édition avait recensé près de 88 000 visiteurs professionnels, issus de la zone EMEA (Europe Middle East & Africa).

En amont de ALL4PACK 2018, diverses rencontres auront lieu dans différentes villes d’Europe et d’Afrique, afin de présenter les enjeux de cette édition 2018.


Autres articles à lire :


Créateur d'impact

Une campagne “Créateur d’Impact” au Québec pour démontrer l’importance de l’impression

Si certains tendent à penser que le secteur de l’impression est en perte de vitesse, il convient de rappeler que l’impression est partout.
C’est ce qu’a cherché à prouver le Comité sectoriel de main-d’œuvre des communications graphiques du Québec (CSMOCGQ). Ce Comité sectoriel de main-d'oeuvre des communications graphiques du Québec a été créé en 1996 par des représentants d’employeurs, de syndicats et des membres affiliés. Ce Comité représente les sous secteurs économiques de l’emballage, les imprimeurs offset, les imprimeurs numériques, les éditions de journaux et périodiques, étiquette et flexo, l’enseigne et le grand-format, les services de design graphique, et les services aux entreprises.
“Imaginez cette salle sans impression. L’impression est nécessaire au même titre que la respiration.”, c’est ainsi qu’a été lancé le projet “Créateur d’Impact” par Denis Laftakis, coprésident patronal CSMOCGQ.

Le projet “Créateur d’impact”

Le CSMOCGQ, en collaboration avec des entreprises locales, a donc lancé fin août en Beauce, au Québec, un projet destiné à modifier la perception du secteur de l’imprimerie par le public, ainsi qu’à attirer des travailleurs dans les entreprises du secteur. Cette opération de notoriété a été baptisée “Créateurs d’Impact”. Le projet implique cinq entreprises majeures : Transcontinental Interglobe, Solisco WestRock, Turbo Images, Multi-Excel et le Groupe Audaz.

Le projet “Créateur d’Impact” a donc défini une ligne directrice, impliquant un plan d’actions qui seront mises en place dès l’automne 2018. Les objectifs du projet sont, dans un premier temps, de faire connaître le secteur de l’imprimé à la nouvelle génération. Ce qui devrait engranger des inscriptions et embauches au sein du secteur. D’autre part, mieux informer les conseillers en orientation afin qu’ils puissent mieux parler du secteur et partager l’information auprès des étudiants. Ensuite, l’un des objectifs est de changer la perception du secteur de l’imprimé par la population. Enfin, il s’agit d’informer la main-d’oeuvre interne du secteur de la situation globale de l’industrie.

Afin d’accompagner ces objectifs, un site web sera lancé, dans lequel les entreprises pourront retrouver des fiches descriptives des entreprises du secteur par région, les programmes de formations disponibles, les offres d’emploi, statistiques, etc…

Une campagne de communication est également prévue pour soutenir le projet, au moyen d’une campagne d’affichage, de vidéos promotionnelles, et de brochures.

La méconnaissance du secteur de l’imprimerie

Le projet “Créateur d’Impact” a vu le jour suite à divers constats. En effet, le secteur de l’imprimé est méconnu du grand public, et malheureusement mal considéré. L’imprimé ne représente pas seulement les journaux et les livres. Il concerne également l’affichage, les emballages, la signalisation, etc…

Le secteur regroupe près de 30 métiers différents. La région de la Chaudière-Appalaches compte une centaine d’entreprises dans le domaine des communications graphiques, qui recensent près de 3 500 emplois. Un élément d’autant plus important que le Québec subit une crise au niveau du recrutement de la main-d’oeuvre en entreprise, et plus particulièrement en Beauce.

Denis Leftakis, coprésident patronal du CSMOCGQ, insiste sur le fait que l’imprimerie “est là pour rester”.


Autres articles à lire :


lesalon in(3d)ustrie 2018

Le salon IN(3D)USTRY 2018 lance sa troisième édition à Barcelone

Du 16 au 18 octobre prochains se tiendra la troisième édition du salon IN(3D)USTRY à Barcelone. Ce millésime 2018 se tiendra au Palais des Congrès et des Expositions de la capitale catalane. Cet événement mondial sera la lieu de rencontre de nombreuses entreprises de l'industrie 3D.
Ces leaders mondiaux de la fabrication additive se réuniront autour de plusieurs thèmes. À savoir la transformation plastique, les nouveaux matériaux, la fabrication avancée ou encore la fabrication de moules.

Un événement mondial, référence de l'impression 3D

Le salon IN(3D)USTRY est désormais un événement incontournable pour les acteurs de l'impression 3D. Cette édition 2018 sera l'occasion de découvrir des entreprises gravitant autour de la fabrication additive. Ça sera le cas de la société espagnole Robotnik, spécialisée dans l'ingénierie robotique, indissociable du secteur de l'impression 3D.

Un agenda riche en conférences

Au menu du salon IN(3D)USTRY 2018, de nombreux panels relatifs aux sujets gravitant autour de l'impression en trois dimensions. Le salon verra se succéder des panels aéronautiques, avec comme sujets, les matériaux et procédés. Mais aussi un panel automobile faisant référence à la fabrication de matériaux composites.

C'est à cet effet que plusieurs prestigieux participants prendront la parole afin de révéler les procédés de demain. Ça sera le cas d'Advenit Makaya, Ingénieur de fabrication avancée dans la section Matériaux et procédés TEC-MSP. Ou encore de Martin Bock, chef de projet pour l'impression 3D des métaux chez Audi.

Congrès de robotique et d'automatisation AYRI11

Le salon IN(3D)USTRY accueillera aussi le congrès de robotique et d'automatisation AYRI11. Le salon a en effet conclu un accord de collaboration avec AYRI11, devenant de ce fait un point de partage de connaissances relatives au domaine de la robotique. Le salon sera ainsi une plateforme dédiée à la présentation des évolutions technologiques et des tendances du futur.

AYRI11 est un congrès né en 2011 et représentant plusieurs entreprises du secteur de la robotique. C'est donc tout naturellement qu'il sera présent au salon IN(3D)USTRY pour présenter les innovations des entreprises partenaires. Le développement de la robotique joue un rôle essentiel dans l'évolution de secteur de l'impression 3D, désormais vecteur du marketing.

Thème IN(3D)USTRY : moules et matrices

L'un des objectifs affichés de ce salon concerne la promotion d'entreprises espagnoles, spécialisées dans l'industrie 3D. L'objectif d'IN(3D)USTRY à cet effet est la promotion de l'usage de technologies complémentaires. C'est dans cette optique que le salon a décidé de réunir toutes les entreprises impliquées dans la chaîne de valeur. Y compris celles spécialistes du processus de moulage post-impression 3D.

La transformation plastique

Un autre secteur industriel couvrant la chaîne de valeurs est représenté par celui de la transformation plastique. Les entreprises présentes au salon pourront ainsi rentrer en contact avec des homologues capables de sous-traiter la fabrication de pièces. Ce meeting sera alors l'occasion d'effectuer la démonstration de nombreux procédés de transformation.

Le profil type de l'exposant dans ce rayon de la transformation plastique, sera l'entreprise capable de façonner le caoutchouc ou toute autre matière plastique. Tandis que le visiteur sera une entreprise en recherche de sous-traitance, désireuse de trouver un industriel capable de fournir toutes sortes de pièces détachées.


Autres articles à lire :


L'imprimerie Incarta et Blédina

L’imprimerie Incarta et Blédina : un partenariat tissé grâce au ALL4PACK

Incarta est une imprimerie située dans le Lot-et-Garonne réalisant un chiffre d'affaires annuel de 5 millions €. Cette PME de 32 employés a su convaincre un partenaire de choix, qui n'est autre que le géant de l'industrie alimentaire infantile Blédina.
Ce partenariat de prestige pour l'imprimeur a pu avoir lieu grâce au salon ALL4PACK dont nous vous parlions déjà il y a peu. L'imprimerie aura pour mission de réaliser des emballages personnalisés grâce à l'impression à données variables.

L'imprimerie Incarta et le packaging, une histoire qui dure

Incarta est une imprimerie née en 1987 à Bon-Encontre dans l'agglomération d'Agen dans le Lot-et-Garonne. L'imprimeur a fait du packaging sa spécialité et effectue des tirages aussi bien de petites et moyennes séries, que de grandes. Pour y parvenir, Incarta maîtrise les deux technologies que sont l'Impression Offset traditionnelle et l'Impression Offset numérique.

Avec un chiffre d'affaires de 5 millions € en 2016, l'entreprise s'est diversifiée en intégrant divers secteurs d'activités. À savoir la création de packagings dans l'industrie pharmaceutique, le tabac, l'alimentaire, le cosmétique ou encore la communication. En 30 ans ce spécialiste de l'emballage a réalisé plus de 7,8 milliards d'impressions réunissant aussi bien des prototypes que des cartons consommés.

L'impression numérique, clé de voûte de la rencontre

Curieux de l'impression numérique et de la personnalisation des produits, Danone souhaitait en savoir plus sur cette technologie. Notamment après les campagnes lancées par Coca-Cola et Nutella dans le domaine de l'impression à données variables.

S'en sont suivis des contacts avec Blédina, au cours desquels l'imprimeur a pu effectuer plusieurs démonstrations. En utilisant des fichiers d'emballage de la marque alimentaire pour faire valoir leur savoir-faire.

Si les retours n'ont pas été immédiats, les prototypes fournis par Incarta continuaient de circuler chez Blédina. Ce n'est qu'une fois le spécialiste de l'alimentaire sûr de ses projets, en faisant usage de l'impression à données variables, qu'elle reviendra vers Incarta.

Un projet d'emballages carton en faisant usage de l'impression à données variables

La collaboration commence par un projet de lancement de nouvelle recette chez Blédina. Il s'agit alors d'organiser un concours autour de « Douceur de butternut », la nouvelle recette de Blédina. L'idée est d'imprimer sur les emballages de produits vendus, les retours positifs des mamans après adoption de la nouvelle recette.

La mission d'Incarta consiste alors à imprimer 92 000 packs sur cartons d'emballages, reprenant une centaine d'avis laissés par les mamans. Avec en prime les villes, prénoms, et régions sur la carte de France. Opération concours qui sera par ailleurs un succès franc, puisqu'elle récolte la participation de plus de 3 000 mamans. Avec un hashtag dédié (#LEGRANDVOTE2018) sur les réseaux sociaux.

Le rôle de ALL4PACK dans la rencontre et les atouts de ce salon

Des dires de Matthieu Gardère, responsable Prépresse d'Incarta, ALL4PACK a véritablement été l'acteur principal de cette rencontre. Il précise d'ailleurs que c'est ce salon qui permit à l'imprimeur de se positionner sur le secteur de l'Impression Offset numérique. Lui qui depuis 30 ans n'avait fait que de l'Offset traditionnel.

Le salon a permis à Incarta d'atteindre des marchés sur lesquels il ne se serait jamais positionné. Une aubaine lorsque l'on imagine que l'imprimerie n'a intégré le salon qu'un mois après avoir acquis sa première presse numérique.

À noter que le prochain salon de l'emballage ALL4PACK se tiendra du 26 au 29 novembre 2018 au Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte. Avis aux amateurs d'arts graphiques et de presse.


Autres articles à lire :


Plateforme JetOne-Line

Plateforme JetOne-Line : solution d'impression d'avenir

Confrontés à une concurrence toujours plus soutenue, les imprimeurs doivent offrir de la valeur ajoutée à leurs services. Cela signifie plus de polyvalence, un service rapide, une meilleure qualité, mais aussi des finitions sur mesure. Pour rester compétitifs, il convient en outre de contrôler les postes de dépenses.
Une solution envisageable consiste en l'investissement dans une solution d'impression tout-en-un. C'est ce que propose la plateforme JetOne-Line, qui est une station d'impression aux multiples facettes. À l'heure où la polyvalence est un leitmotiv, comment cette solution répond aux besoins des imprimeurs ?

Une imprimante disposant d'équipements de finition sur mesure

La plateforme JetOne-Line bénéficie d'une collaboration avancée avec la société Matti Technology pour une solution tout-en-un. Cette entreprise spécialisée dans les technologies d'impression et de finition a su apporter son savoir-faire, pour concevoir une unité capable d'offrir aux imprimeurs des finitions sur mesure.

Cette solution à simple laize fonctionne en recto-verso sur une seule unité pour offrir des performances accrues aux trois familles la composant. Plus impressionnant, cette imprimante intègre ses propres instruments de finition tels que :

  • Un enrouleur ;
  • une coupeuse rotative ;
  • un perforateur ;
  • Et un empileur.

La JetOne-Line est dotée de caractéristiques optimales qui lui permettent d'imprimer en quadrichromie CMYK jusqu'à :

  • 75 m/mn : (1200x1200 et 1200x600 ppp) ;
  • 150 m/mn : (1200x600 et 600x600 ppp).

Pour un format d'impression allant du papier 60 à 160 gr/m².

Cette plateforme jet d'encre compatible avec l'impression multipoints gère en outre l'impression de données variables. Ce qui est un atout considérable tant la demande évolue et les exemples sont légion.

Solution d'impression proposée en 3 modèles spécifiques

La JetOne-Line se décline en 3 modèles bien distincts conçus pour des besoins assez spécifiques.

La Presse JetOne-Line Media Line

Elle s'adresse principalement aux industries du livre, mais aussi des documents et des catalogues de vente par correspondance. Les imprimés publicitaires tels que les brochures et plaquettes bénéficieront eux aussi de cette famille d'imprimante à la laize de largeur 335 mm.

Pour une partie imprimable de 330 mm. Et des données exploitables depuis le format PDF ou PostScript.

La Presse JetOne-Line BToC Line

Cette presse convient pour les mêmes usages que la précédente, la Media Line. Mais elle s'axe véritablement vers des marchés en marketing direct ou vers du transationnel. Comme c'est le cas de brochures à destination de boîtes aux lettres.

Dans un contexte de plus en plus tourné vers l'externalisation, il ne fait aucun doute que cette presse permettra à tout imprimeur de conquérir de nouveaux marchés.

Elle répond aux même standards que la Media Line. Avec des formats compatibles tels que IPDS et AFPDS, PDF. Et PostScript en option.

La Presse JetOne-Line Mail Line

Cette 3ème famille est certes semblable dans son cœur de cible à la BToC Line. Mais elle s'oriente plus vers une optique de marketing direct et d'impression transactionnelle.

Sa largeur de laize est de 240 mm pour une largeur imprimable de 220 mm.

L'un des principaux avantage de la plateforme JetOne-Line réside dans son faible encombrement. En effet, la solution d'impression possède des dimensions (LxPxH) de (38 x 23,5 x 20,5) mètres, pour un poids de 3600 kg. Le tout hors unité de finition.


Autres articles à lire : 


salons print et arts graphiques de 2019

À venir : le calendrier complet des salons print et arts graphiques de 2019

L'année 2019 sera un millésime riche en ce qui concerne les rendez-vous print et arts graphiques. De nombreux salons se tiendront à travers l'Europe, réunissant les acteurs de la création numérique.
En tant que professionnel du secteur, sortez votre agenda et préparez vos cartes de visite. Voici le calendrier complet des salons print et des arts graphiques pour l'année 2019.

Salon VISCOM : Allemagne

VISCOM est un salon dédié à la communication visuelle, accueillant des conférenciers et des stands commerciaux. Il se déroulera de concert avec le salon PSI pendant trois jours autour de thématiques liées au textile, à la technologie publicitaire et à l'impression numérique.

Du 8 au 10 janvier 2019 au parc des expos de Düsseldorf (Halls 13, 14)

Salon PSI : Allemagne

En parallèle avec le salon VISCOM, le salon PSI est axé autour de l'industrie du produit promotionnel. Ce salon réunissant plus de 900 exposants venus de nombreux pays sera l'occasion de débattre des technologies de création du futur.

Du 8 au 10 janvier 2019 au parc des expos de Düsseldorf (Halls 9 à 12)

Salon C!PRINT (France)

Référence de l'industrie de l'impression du textile et du print numérique, le salon C!PRINT rassemble habituellement plus de 10 000 visiteurs. L'occasion pour de nombreux professionnels d'intervenir au cours de conférences. Mais aussi d'échanger et découvrir les nouveautés technologiques en démonstration.

Du 5 au 7 février 2019 à Eurexpo à Lyon (Halls 1 et 2.1)

Salon PACKAGING INNOVATIONS (Royaume-Uni)

Ce salon dédié aux innovations dans le secteur des solutions d'emballage permet aux visiteurs de découvrir la chaîne logistique du packaging. Ça sera en outre l'occasion pour les conférenciers présents de faire part des avancées technologiques dans le domaine. Notamment en ce qui concerne la durabilité.

Les 26 et 27 février au NEC de Birmingham (Halls 9 et 10)

Salon GRAPHISPAG (Espagne)

Le GRAPHISPAG est un salon international et biennal dédié à l'industrie de la communication graphique. Ce lieu d'échanges sera le lieu de débats autour de sujets tels que les innovations dans le secteur du design. Il permettra d'aborder les différentes approches sur les procédés numériques.

Les 26 et 29 mars 2019 au Centre d'Exposition Grand Via à Barcelone

Salon IFRA (Autriche)

Vous êtes concerné par le numérique et l'innovation digitale, alors ce salon est pour vous. L'événement est toujours l'occasion d'échanges enrichissants autour des nouveautés apportées dans le secteur de l'impression numérique.

Les 1er et 2 avril au Hall des Sciences à Vienne

Salon SIGN & DIGITAL UK (Royaume-Uni)

Référence en la matière, ce meeting est le lieu de rencontre de professionnels de la signalétique et de l'affichage. Il rassemble aussi des acteurs du design et de la décoration autour de thèmes tels que l'innovation. Le SIGN & DIGITAL UK est toujours l'occasion de démonstrations de nouveautés à paraître.

Du 2 au 4 avril 2019 au NEC de Birmigham (Halls 3 et 3A)

Salon EMPACK (Pays-Bas)

Autre forum consacré à l'emballage, EMPACK fera la part belle à l'innovation dans le secteur du packaging. Idéal pour des démonstrations autour de procédés permettant d'améliorer le processus d'élaboration des emballages. Un salon axé en outre sur l'efficacité et la fiabilité desdites machines.

Les 3 et 4 avril 2019 au Brabanthallen 's-Hertogenbosch

Salons FESPA et EUROPEAN SIGN EXPO (Allemagne)

Le FESPA est un salon axé sur l'impression numérique et les technologies y afférent. Avec une spécificité autour de l'impression grand format et de la sérigraphie. Le FESPA est co-organisé avec le salon EUROPEAN SIGN EXPO qui rassemble les professionnels de la signalétique.

Du 14 au 17 mai 2019 au Centre d'exposition de Munich

Salon GRAPHITEC (France)

Le GRAPHITEC représente l'opportunité pour les nombreux visiteurs de découvrir tous les secteurs métier de la création graphique. Cela va aussi bien de la conception logicielle à l'imprimerie, qu'à l'équipement d'impression au traitement papier.

Du 4 au 6 juin 2019 à Paris Expo Porte de Versailles

Salon PRINTECH (Russie)

Ce salon rassemble les acteurs de l'équipement, de la technologie, des solutions et de fournitures, permettant de produire de l'imprimé. PRINTECH est un salon international propice au réseautage et à la découverte de solutions d'avenir.

Du 18 au 21 juin 2019 au Crocus Expo de Moscou

Salon LABELEXPO EUROPE (Belgique)

Se tenant désormais dans la capitale européenne, le salon LABELEXPO EUROPE est destiné à l'étiquetage, à la décoration et à l'impression de produits. Les améliorations et innovations présentées permettront aux visiteurs présent d'augmenter significativement leur potentiel de croissance.

Du 24 au 27 septembre 2019 à Brussels Expo


Autres articles à lire :

 


Communication extérieure grand format

La communication extérieure grand format pour une belle visibilité

La communication est essentielle aujourd’hui pour les entreprises. Une bonne communication va permettre à l’entreprise d’être bien identifiée par ses prospects et ses clients. Elle va également faire en sorte de différencier l’entreprise de sa concurrence, avec un message adapté et une diffusion pertinente. La communication digitale est évidemment incontournable dans la société actuelle. Les entreprises prennent donc naturellement le tournant de la révolution digitale. Les stratégies web-marketing ne manquent pas. Cependant, les entreprises se tournent également vers les dispositifs de publicité grand format.

La communication extérieure est essentielle pour les entreprises

Essentielle pour développer la notoriété d’une entreprise, la communication peut revêtir différentes formes. La communication extérieure concerne la publicité réalisée dans les espaces grand public, tels que les gares, les salons, les foires, métros, etc… Il s’agit du mobilier urbain (affichages), transports (affiches sur un bus), des affiches en points de vente et de l’affichage grand format. La communication extérieure est destinée à attirer l’oeil du prospect sur un nouveau produit ou un nouveau service proposé par l’entreprise, et inciter à l’acte d’achat ou de souscription.

La communication grand format

Les entreprises évoluent dans un environnement extrêmement concurrentiel. Afin de sortir son épingle du jeu, il s’agit d’être inventif ! Ainsi, l’affichage grand format se distingue. Une communication grand format permet de faire passer un message efficacement, puisqu’il s’accompagne d’une grand visibilité. Visibles de loin et par tous, ces supports permettent à l’entreprise de conforter son identité visuelle, de générer du trafic et d’inciter les clients à la consommation.

Parmi les supports de communication grand format, on retrouve la bâche publicitaire. Cet outil de communication a l’avantage de ne pas coûter cher à la réalisation, et d’obtenir une très belle visibilité. Elle peut être placée en extérieure ou en intérieur, mais demeure principalement utilisée en vue de toucher les usagers de la route.

L’avantage indéniable d’une communication grand format est sans conteste la visibilité claire du message. En outre, elle s’adapte à de nombreux secteurs d’activité. Elle est également très intéressante financièrement. Elle propose donc un rapport qualité - prix très satisfaisant.

Le support imprimé grand format s’adapte à chaque besoin, quel que soit l’endroit, dans un commerce ou dans un salon par exemple. En extérieur, la bâche imprimée s’avère résistante dans le temps.

Les choix stratégiques de la communication grand format

Si une entreprise opte pour une communication grand format, le service marketing doit définir un message adapté au support. Ainsi, le message doit être lisible, simple et efficace. Il faut également veiller à la taille de la police, afin que le message soit bien lu.

Le choix de l’imprimeur est également primordial. Les entreprises peuvent désormais faire appel aux imprimeries en ligne. Ces dernières se positionnent comme un véritable choix stratégique. Les entreprises peuvent déposer les projets en ligne, ce qui évitent les déplacements. Tout se fait en ligne, y compris le paiement, sécurisé. En outre, les tarifs sont souvent plus abordables, sans pour autant que la qualité soit négligée.

Aux entreprises donc de faire le bon choix, en choisissant un imprimeur fiable !


Autres articles à lire :

 


Le marketing papier

Le marketing papier résiste face à l’omniprésence du marketing digital

Le marketing digital est désormais incontournable pour les entreprises actuelles. En effet, le digital offre de nombreuses possibilités de communication. Une solution idéale pour les services marketing, qui peuvent en outre mesurer les retours de leur campagne de communication. Le marketing digital permet une visibilité ciblée, et peut correspondre à chaque entreprise, quel que soit son budget. Une solution de communication qui paraît imparable, et a définitivement le vent en poupe.

Une croissance qui a certes impacté le marketing papier. Mais cette méthode de communication traditionnelle doit elle être abandonnée pour autant ? Le marketing papier offre encore de nombreux avantages pour les services marketing, et n’a pas donc pas été mis de côté pour autant.

La croissance incontestable du marketing digital

Difficile aujourd’hui de passer outre le marketing digital. Nous vivons dans un monde connecté du matin au soir, du soir au matin. Nous sommes habitués à avoir tout, tout de suite, via les sites et les applications mobiles. Un confort et une facilité indéniables. Les services marketing surfent donc sur cette tendance, à juste titre. Le marketing digital propose un ciblage efficace, et une mesure rapide des retours de campagne. Un suivi de performance que n’offrent pas les autres médias traditionnels. Ces retours permettent d’affiner au mieux les campagnes, pour plus de puissance.

Le marketing papier : un support de qualité indéniable

Le marketing papier est un média traditionnel, qui a fait ses preuves au sein des services communication des entreprises. Par exemple, en marketing direct, on utilise le mailing. Ce fameux courrier, parfois personnalisé, adressé à une personne précise. Cet outil possède de nombreux avantages. En effet, le papier offre un support de communication de qualité. Un papier se regarde, plusieurs fois même, se touche, se froisse et se respire. Un simple papier fait souvent la différence, en tout cas plus qu’une bannière web noyée dans une masse d’informations sur un site internet. Le papier offre également une réelle qualité de lecture. Il est difficile de lire un texte sur un écran, beaucoup plus agréable sur du papier. Un élément d’ailleurs attesté par une étude de Seprem Etudes et Conseil pour le Syndicat de la presse sociale : le papier serait largement préféré à l’écran pour toute lecteur approfondie et conservation de l’information. L’information serait d’ailleurs mieux assimilée.
Autre fait non négligeable, aujourd’hui, le prospect est inondé de mails publicitaires. Impossible d’ouvrir un site sans pop up ou bannière malvenus. Bref, on assiste à une saturation de la publicité digitale. Le client aura ainsi une meilleure perception du courrier papier, ce qui mettra fatalement le destinataire en valeur. Une communication papier crée un lien entre le consommateur et la marque.
Le papier se conserve et prolonge donc la communication, elle la fait durer dans le temps.
Le marketing papier, pour plus de puissance, peut être associé à la communication web.

Associer le marketing digital et le marketing papier ?

Il faut envisager le marketing papier et le marketing digital comme des médias complémentaires. Les deux stratégies se complètent pour une force de frappe importante. La possibilité de toucher un prospect est plus grande si on conjugue le digital et le print.


Autres articles :


Les papiers Antalis

Antalis dévoile 4 nouvelles gammes de papier

Ce n'est pas un secret, Antalis est le roi du papier en Europe. L'entreprise est leader de la distribution du papier, de solutions d'emballage et de supports de communication visuelle. Fort de ce statut, la marque française s'emploie sans cesse à développer des supports prints toujours plus innovants et à la pointe du design.
C'est ainsi qu'Antalis revient avec 4 nouvelles gammes de papier issues de collections mythiques. Si Antalis est une entreprise innovante à la pointe de la communication visuelle, elle le doit à son savoir-faire et son audace en terme de création.

Nouveautés papier Antalis : Keaykolour, une gamme dotée de plus de 48 choix de coloris

La première nouveauté c'est la gamme Keaykolour. Elle se distingue par une palette structurée, comptant neuf familles.

Quelles nouveautés en termes de couleurs pour la gamme Keaykolour ?

La gamme Keaykolour est désormais conçue à partir de fibre vierge de papier FSC recyclé. En plus de l'aspect écologique, cette technique leur offre plus de brillance et un touché toujours plus particulier.

Par ailleurs, 3 nouvelles teintes font leur apparition. Il s'agit du rose, du bleu et du vert, disponibles de 120 à 450 gr/m². À côté de ces nouvelles teintes de pastel, de nouvelles enveloppes assorties aux formats DL et C5.

Des couleurs de tons sombres (Carmine, Port Wine et Sequoia) font aussi leur apparition. De même que des couleurs vives (Pumpkin Indian Yellow et Coral).

Sans oublier la nouvelle finition Parchement Grey.

De nouveaux gaufrages pour la gamme Keaykolour

En plus des couleurs, 13 nouveaux gaufrages vous aideront à personnaliser vos créations et à créer votre propre papier. Vous retrouverez en stock, le classique Pure White, mais aussi le Snow White, Royal Blue et bien d'autres.

Nouveautés papier Antalis : Curious Metallics, 30 nouvelles couleurs à clé

La couleur fait partie des premiers critères de sélection dans le choix d'un papier. En élargissant la gamme de couleurs du papier Curious Metallics, Antalis a voulu offrir une marge de créativité supplémentaire aux designers. Pour une communication imprimée toujours plus diversifiée, ce papier s'adapte parfaitement aux besoins des créateurs.

C'est ainsi que cette cuvée 2018 de la gamme Curious Metallics comprend 8 nouvelles familles de couleurs. Chaque famille se compose de couleurs liées entre elles pour un meilleur accord et des combinaisons rationnelles.

Avec ces nouveautés, la gamme Curious Metallics compte donner un éclat métallique élégant aux imprimés de haut standing.

Nouveautés papier Antalis : Conqueror et ses 3 nouvelles teintes de gris

La gamme Conqueror d'Antalis comprenait déjà des teintes allant du blanc au crème. Pour offrir une nouvelle dimension à cette palette de couleurs, Antalis lui a rajouté 3 nouvelles teintes de gris.

Conqueror Feather

Composée d'une nuance de Lilla, Conqueror Feather est une teinte douce de gris. Elle est dotée d'une chaleur qui lui offre la luminosité parfaite destinée à une bonne communication d'entreprise.

Conqueror Pencil

Pencil est une teinte élégante et classique, qui se veut intemporelle. La neutralité qu'apporte ce gris neutre est synonyme de modernité pour vos impressions. Idéal pour une communication contemporaine.

ConquerorCartridge

Cette teinte plus foncée représente un subtil équilibre entre les températures de couleurs chaudes et froides. Elle se prête aisément à une communication haut de gamme.

Nouveautés papier Antalis : 2 nouveaux coloris pour le Pop'Set

La particularité de la gamme Pop'Set réside dans son large éventail de couleurs. Il en existe pas moins de 34 allant des pastels aux couleurs plus intenses en passant par le gris. Pour cette année 2018, 2 nouveaux coloris font leur apparition.

  • L'Indigo, avec les grammages 120, 170, 240 et 320 gr/m², assortis à une gamme d'enveloppes.
  • Le Sweet Rose avec les grammages 20, 170 et 240 gr/m².

Toujours à la pointe de la création imprimée, Antalis reviendra prochainement avec de nouvelles gammes ... Pour le bonheur des créateurs.


Autres articles à lire : 


Michel Caza, l'un des pères fondateurs du FESPA, nous livre 55 années de sérigraphie

Michel Caza, l'un des pères fondateurs du FESPA, nous livre 55 années de sérigraphie

« Le Caméléon de l'Art Contemporain » , tel est le nom du livre retraçant 55 années de sérigraphie de l'artiste Michel Caza. Ce recueil énumère des collaborations avec plus de 700 artistes peintres issus du monde entier. Ces collaborations ont été effectuées avec des artistes présentant des styles et des techniques tous différents. D'où ce surnom de « Caméléon » .
Le fruit de toutes ces contributions à des œuvres destinées aussi bien à des galeries d'art qu'à des mécènes, ou encore des musées, fait partie du répertoire de l'Artiste.

Un livre rempli d'anecdotes

Ce recueil regorge d'anecdotes et de nombreux portraits d'artistes ayant collaboré avec Michel Caza. L'auteur fait part dans cet ouvrage des nombreuses relations étroites ayant donné vie à de nombreuses œuvres. Il y décrit avec précision ce qu'a été la sérigraphie d'art pour lui, mais aussi les parts d'ombre et les meilleurs souvenirs de ses travaux.

Caza fait part de ce qu'a été pour lui la sérigraphie depuis l'âge de 19 ans, moment qui l'a vu se lancer dans cet art de l'affichage. Au gré des obstacles, les diverses techniques et innovations dont il a lui-même été l'instigateur sont racontées. La plupart de ces prouesses ont effectivement été conçues dans l'intimité la plus absolue, au sein de ses ateliers.

Un livre identité

Par ailleurs, celui qui est l'un des pères fondateurs du FESPA, est connu pour ses enseignements et pour l'extrême finesse de ses sérigraphies. Finesse dont il a d'ailleurs été un enseignant, en livrant des procédés à travers des livres édités, des CDs, ou encore des conférences. De nombreux artistes sérigraphes ont ainsi été influencés par ce maître de cet art. Et ce aussi bien dans les domaines de l'impression numérique grand format, que dans celui de l'impression sur textile.

Il faut dire que le livre marque surtout par la passion qui émane de ce créateur et innovateur. Ses recherches ont ouvert une nouvelle voie à un procédé ancien, lui permettant d'en faire désormais un art tourné vers une technologie de niche. Les techniques extrêmement sophistiquées mises en œuvre par Michel Caza continuent d'influencer de nombreux artistes imprimeurs. Mais pas que ! Industriels, ingénieurs, ont ainsi pu développer de nombreuses solutions applicables à la sérigraphie moderne.

L'influence et l'aura mondialement reconnus de ce génie ont permis à la sérigraphie de perdurer dans un secteur print en constante évolution.

L'auteur : Michel Caza

Pour comprendre l'étendue de l'influence de cet artiste de renom, il est important de connaître quelques faits d'arme. Michel Caza est l'un des pères fondateurs du FESPA. Il a participé à la création de cette fédération en 1962, avant d'en devenir président de 1996 à 2002.

Il a par ailleurs été membre de l'Académie internationale d’obédience dont il a été le Chairman entre 2004 et 2006.

Il est lauréat de plus de 350 awards récompensant ses travaux à l'occasion de nombreux concours entre 1982 et 2003.

Il reçoit le Howard Parmele Award en 2010. Il s'agit de la plus haute distinction de l’Association Américaine SGIA.

Le FESPA désigne la Fédération Mondiale des Associations d’imprimeurs en sérigraphie et numérique. Le lancement du livre de Michel Caza a eu lieu à l'occasion du FESPA de Berlin en mai 2018.


Autres articles à lire :